Home Autres Il y'aurait 100 Milliards de planètes extra-terrestre dans notre galaxie.

Il y'aurait 100 Milliards de planètes extra-terrestre dans notre galaxie.

0
0

Notre galaxie, la Voie lactée abriterait, au moins, 100 milliards de planètes qui pourraient abriter la vie, et peut-être beaucoup plus, selon une nouvelle étude.
«C’est un nombre impressionnant quand on y pense», a déclaré l’auteur de cette étude, Jonathan Swift, de Caltech à Pasadena, dans un communiqué. « Fondamentalement, il y aurait une de ces planètes par étoile. »
Swift et ses collègues sont arrivés à leur estimation après avoir étudié un système à cinq planètes appelées Kepler-32, qui se trouve à environ 915 années-lumière de la Terre. Les cinq planètes ont été détectées par le télescope spatial Kepler, qui marque les petits creux de luminosité, causés quand les exoplanètes font face à leur étoile dans l’alignement de l’instrument.

Les planètes de Kepler-32 gravitent autour d’une naine M, un type d’étoile qui est plus petite et plus froide que notre Soleil. Les Naines M sont les étoiles les plus communes dans la Voie lactée, environ 75 pour cent des 100 milliards d’étoiles de la galaxie (voir plus) , selon les chercheurs.
En outre, les mondes de Kepler-32 ont la même taille que la Terre et tournent en orbite assez près de leur étoile mère, dans une zone appelée la « Zone Boucle d’Or » où la vie serait possible. Ainsi, le système Kepler-32 doit être représentatif d’un grand nombre de planètes de la galaxie, d’après les scientifiques. »J’ai l’habitude de tenter de ne pas appeler les choses « pierres de Rosette », mais c’est plus près d’une pierre de Rosette que tout ce que j’ai vu, » a déclaré le coauteur John Johnson, également du Caltech. « C’est comme le déverrouillage d’un langage que nous essayons de comprendre : le langage de la formation des planètes ».

Kepler peut détecter des systèmes planétaires seulement s’ils sont orientés sur la tranche de la du télescope. De tout autre façon, l’instrument de pourra observer aucune occultation de l’étoile pas le transit des planètes. Les chercheurs ont ainsi calculé les chances qu’un système solaire Naine M ait cette orientation, puis ils l’ont combiné avec le nombre de systèmes que Kepler était capable de détecter, pour en arriver à leur estimation de 100 Milliards d’exoplanètes.

L’équipe a seulement pris en compte les planètes en orbite près des Naines M. Leur analyse n’incluant pas les planètes trop loin dans ces systèmes, ou d’autres tournants autour d’autres types d’étoiles. La galaxie pourrait, en fait, être porteuse de beaucoup plus de planètes que dans leur estimation. Peut-être 200 Milliards, soit 2 par étoile.

La nouvelle analyse confirme trois des cinq planètes de Kepler-32 (les deux autres avaient été confirmés précédemment). Les planètes de Kepler-32 ont des diamètres allant de 0,8 à 2,7 fois celui de la Terre, et chacune d’elles orbite à moins de 16 millions de kilomètres de leur étoile. À titre de comparaison, la Terre tourne autour du Soleil à une distance moyenne de 149 millions de kilomètres.

Vu que l’étoile de Kepler-32 est plus petite et moins lumineuse que notre Soleil, les cinq planètes ne sont probablement pas aussi chauffées qu’on pourrait le croire. En fait, la planète la plus éloignée du système semble se trouver dans la zone habitable, à une distance qui pourrait soutenir l’existence d’eau liquide sur cette planète, donc une vie possible.

L’analyse suggère également que les planètes de Kepler-32 se soient initialement formées plus loin de l’étoile et qu’elles aient ensuite migré plus près au fil du temps.

Plusieurs éléments de preuve, pointent vers cette conclusion. Par exemple, l’équipe a estimé que les cinq mondes de Kepler-32 ont fusionné à partir de matériaux contenant de masse à peu près autant que trois Jupiter. Mais les modèles suggèrent que cette grande quantité de gaz et de poussière ne pouvait pas être pressée dans la petite zone circonscrite par les orbites des planètes actuelles.

Cette étude a été publiée le 2 janvier dans The Astrophysical Journal.

(0)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *