Home Tests Prise en main de la Dagoma discovery 200 (299€ en kit)
Prise en main de la Dagoma discovery 200 (299€ en kit)

Prise en main de la Dagoma discovery 200 (299€ en kit)

4
0

Présentation


 

Tout d’abord nous remercions Dagoma de nous avoir fourni la Discovery 200.

 

Test-imprimante-3d-Dagoma-discovery200

 

Dagoma est une start-up fondée par Matthieu Regnier et Gauthier Vignon.

La Discovery 200 est une imprimante 3D de type RepRap (Replication Rapid prototyper) qui est proposée en 2 versions : assemblée ou en kit.

Dans notre cas, et pour vous donner notre avis sur le montage, nous l’avons reçu en kit. Celui-ci comprend un palpeur inductif d’auto-nivellement. Il s’agit d’un capteur de proximité inductif NPN permettant de calibrer facilement la distance entre la buse d’impression et le plateau, avec seulement une rotation de celui-ci plus bas vers la droite et plus haut vers la gauche.

L’imprimante en kit est disponible au prix de 299€ (soit 318,90€ frais de port compris) mais également en version montée et testée pour 399€. Il s’agit, d’une des imprimantes les moins chères du marché, et très certainement la plus accessible en termes de prix en France. Certains me diront : il existe des imprimantes à moins de 300€ sur le marché chinois. Cependant,vous ne profiterez pas du tout du même SAV qu’une entreprise basée en France, à Roubaix.

Les spécifications:

  • Structure:
    • Les pièces pour la base de l’imprimante sont disponibles sur dagoma.fr.
    • Tiges inox de 8mm
  • Tête d’impression:
    • Pré-assemblée
    • Buse de 0.4mm
    • Palpeur inductif d’auto nivellement
    • Petit ventilateur
    • Température d’extrusion 250°C
  • Surface d’impression:
    • Plateau non chauffant d’une dimension d’impression de 200x200x200 mm.
    • Pour l’installation d’un plateau chauffant (non fourni), il est possible de suivre le tutoriel suivant: Installation lit chauffant
  • Electronique:
    • L’imprimante est dirigée par une carte Melzi
    • Pour une consommation moyenne de 40W.
  • Type de filament:
    • Uniquement le PLA 1.75mm (pour tout autre filament, il vous faudra installer le plateau chauffant)
  • Vitesse d’impression:
    • 20 a 100 mm/s
  • Vitesse de déplacement:
    • 20 a 150 mm/s
  • Le Firmware:
    • Celui-ci est disponible sur GitHub
  • Logiciel fourni par Dagoma:
  • Logiciels compatibles:

 


Déballage


 

Le tout est très bien emballé dans un carton prévu à cet effet, avec des emplacements pour protéger le matériel lors du transport.

 

Test Dagoma discovery 200

 

Dans la couche inférieure, se trouvent : les moteurs, la plaque ainsi que les tiges.

 

Test Dagoma discovery 200

 

Dans la partie en dessous de la plaque se trouve les pièces imprimées de votre imprimante.

 

Test Dagoma discovery 200

 

Voici le contenu de votre kit:

  • La tête d’impression pré-assemblée
  • Une carte micro SD avec un lecteur de carte usb
  • Une spatule pour décoller plus facilement vos impressions
  • L’ensemble des pièces déjà imprimées
  • Tout ce qu’il faudra pour monter votre imprimante (électronique, moteurs, tiges, …)
  • Dans notre cas nous avons reçu un support Buildtak en plus (support d’accroche / matière adhérente réutilisable pour vos impressions)

 

Test Dagoma discovery 200

 


Assemblage


 

Même si vous n’êtes pas un grand bricoleur, l’assemblage de la Discovery 200 est vraiment très simple grâce à la notice de montage  fournie par Dagoma. Si vous arrivez à monter un produit de chez IKEA, l’imprimante ne devrait pas vous poser de problèmes ! Le montage de la machine ne nécessite aucune connaissance préalable. Personnellement, cela m’a pris un peu moins d’une journée pour assembler et effectuer ma première impression. La partie la plus difficile se situe au niveau du calibrage de la machine. Je vous expliquerai cette étape ci-après, dans ce test.

Voici la liste des outils recommandés par Dagoma:

  • Clef Allen 2.5mm
  • Clef Allen 2mm
  • Clef Allen 1.5mm
  • Tournevis cruciforme
  • Tournevis plat 2mm
  • Clef plate 11mm / pince à bec
  • Clef 5.5mm / pince à bec

Je vous conseille également:

  • Une pince à dénuder ainsi qu’une pince coupante. Elles permettent de raccourcir les fils qui viennent se connecter à la plaque électronique car elles sont pour la plupart trop grandes. Et pour rendre le tout plus propre, je vous conseille de les raccourcir.
  • Lors du montage de l’imprimante, il est impératif d’utiliser les différents outils recommandés. En effet, je n’avais pas utilisé la clé Allen recommandée, et je me suis retrouvé avec une poulie mal serrée. Elle ne tournait plus avec le moteur, et à cause de cela, je n’avais plus de fil dans mon nozzle.
  • Si vous disposez d’un tournevis flexible sur lequel se trouve une clef Allen, vous gagnerez beaucoup de temps lors du montage. En effet, l’emplacement de certaines vis est difficilement accessible.

 


Utilisation Cura by Dagoma


 

Ce que j’aime le plus avec cette machine, c’est le logiciel que Dagoma nous fourni : « Cura by Dagoma« . Il s’agit d’une version optimisée par l’entreprise. Elle permet aux néophytes de débuter avec leur imprimante sans avoir à configurer le logiciel pour qu’elle fonctionne avec la Discovery 200, ou à paramétrer le Slicer …

On peut directement choisir les options d’impression après avoir importé la pièce dans le logiciel. La plupart des paramètres sont prédéfinis, tels que : la température de l’extrudeur (en fonction du filament), le remplissage, la qualité d’impression (hauteur des couches), l’utilisation du palpeur ou non, la surface d’impression, l’intégration d’un support pour impression (raft) ou enfin l’ajout d’une amélioration de la surface d’adhésion. Il suffit donc de cocher vos choix, et le logiciel s’occupera du reste.

 

Test-Dagoma-discovery 200

 

Placez ensuite votre carte micro SD dans son lecteur. Placez ensuite le lecteur dans le port USB de votre ordinateur, et enfin cliquez sur « préparer l’impression ». Le logiciel Cura by Dagoma détectera automatiquement l’emplacement de la carte micro SD et vous indiquera le statut du transfert. Il suffit maintenant de prendre la carte micro SD, et l’insérer dans le port de l’imprimante prévu à cet effet. Enfin, allumez l’imprimante grâce au bouton d’alimentation.

 


Test de l’impression


 

Ce qui est le plus difficile avec cette imprimante est le calibrage de la première couche. C’est bien sûr cette partie du montage où vous allez un peu « galérer ». En effet, il faut que le plateau soit exactement parallèle à l’axe du chariot « X ». Dans le cas où il serait trop haut, la pièce n’accrochera pas au plateau. S’il est trop bas, rien ne s’imprimera et vous risquez d’endommager votre surface d’impression. A l’aide d’un morceau de papier que vous mettez en dessous de la pointe chauffante, vous pourrez placer exactement à la bonne hauteur votre chariot.

 

Test Dagoma discovery 200

 

Quand vous obtiendrez une première couche comme l’image du milieu (voir ci-dessous), c’est que votre calibrage est réussi. Ce que j’ai remarqué avec cette imprimante : il faut toujours surveiller la réalisation de la première couche. Car si vous avez lors de la réalisation de cette couche une petite boule qui se forme ou un fil qui reste coincé, cela pourrait entraîner des problèmes par la suite. Une fois cette première couche lancée, vous pouvez laisser tourner l’impression sans aucun problème.

 

Test Dagoma discovery 200

 

Dans notre kit, nous avons également eu l’occasion de tester un support Buildtak fourni par Dagoma au prix de 19,90€. Il s’agit d’un revêtement qui améliore considérablement l’accroche de vos impressions. Il existe d’autres systèmes tel qu’un plateau chauffant, de la colle, revêtement plastique, Scotch 3M… J’ai vraiment été bluffé par la qualité d’adhérence de ce revêtement, il s’agit certainement du meilleur revêtement que j’ai pu tester. De plus, vous pourrez l’utiliser de nombreuses fois, même en imprimant plusieurs fois sur le même endroit, l’adhérence reste toujours aussi forte.

Voici quelques objets réalisés avec la Discovery 200 :

 

Test-imprimante 3D-Dagoma-discovery 200

Test-imprimante 3D-Dagoma-discovery 200

Test-imprimante 3D-Dagoma-discovery 200

Test-imprimante 3D-Dagoma-discovery 200

Test-imprimante 3D-Dagoma-discovery 200

 


Conclusion


 

Si vous cherchez une imprimante qu’il suffit de pauser sur le bureau pour commencer une impression, ce n’est pas celle-là qu’il vous faut. Même si elle est très facile à utiliser pour une personne néophyte. Il faudra toujours surveiller le début de vos impressions. Si vous aimez un peu bricoler et faire un peu de recherche, c’est top. Surtout par rapport à son petit prix. Comme indiqué plus haut, c’est certainement l’une des moins chères du marché en France. De plus, le SAV est très réactif.

  • Le prix
  • La facilité de l’assemblage
  • Le SAV
  • Le volume d’impression
  • La facilité d’utilisation pour un néophyte

 

Pour ceux que ça intéresse,

-si vous commandez une Discovery 200 et deux bobines de filament Octofiber (coloris aux choix) = 1 support Buildtak offert avec le code promo SKYFUTUREDAGOO

-si vous commandez une Discovery 200 et deux bobines de filament Filo3D (coloris aux choix) = 1 support Buildtak offert avec le code promo SKYFUTUREDAGOF

A commander sur dagoma.fr !

 

(4)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *