Home Tests Test Voitures Test de la Tesla Model S 100D
Test de la Tesla Model S 100D

Test de la Tesla Model S 100D

3
0

 

Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter la Tesla Model S P85D

Le Model S 100D

Look

Les lignes fluides et élancées de la Model S font qu’on ne remarque pas au premier coup d’œil ses belles mensurations : 5m de long et presque 2m de large. Mais avec sa calandre pleine, ses jantes* de 21’’ et une signature lumineuse de caractère, on la distingue très rapidement.

 

 

A l’arrêt comme sur la route, le design à l’anglaise particulièrement élégant de la Model S attire tous les regards. En effet, le Model S ne ressemble en rien aux autres véhicules 100% électriques disponibles sur le marché.

*Petit conseil : Optez plutôt pour les 19 pouces, vous gagnerez ainsi en confort et surtout vous serez nettement moins angoissé à l’idée d’approcher un trottoir.

Conduite

L’argument de poids de ce Model S version 100D (100 pour la puissance de la batterie :100Kw et D pour Dual Motor : 2 moteurs donc une transmission intégrale) est sans conteste son accélération démesurée. Avec ses 422ch, un 0-100 expédié en 4,4 sec et un couple maxi de 660 Nm délivrés immédiatement, elle dépose littéralement n’importe quel moteur thermique dans les premières longueurs, et le tout dans un silence et un confort royal !

Ces sensations sont également rendues possibles grâce à sa motricité presque parfaite que lui donne le logiciel de gestion du couple, qui calcule en continu le couple optimal à livrer.

Au-delà de ça, le Model S peut se vanter d’une répartition des masses idéale (50/50) pour la tenue de route, d’un centre de gravité très bas dû au poids et à la position de la batterie, ainsi que d’une remarquable suspension pilotée. Des avantages qui rendent le Model S étonnement dynamique et confortable sur la route pour un véhicule de ce gabarit.

Que vous soyez à un rythme de croisière sur l’autoroute ou que vous adoptiez une conduite plus sportive sur des petites routes, vous serez bluffés par la polyvalence de la voiture. Malgré son freinage aussi mordant que l’accélération est efficace, son poids vous rappellera à l’ordre si vous freinez tardivement ou si vous tentez d’enchaîner les virages trop rapidement. Néanmoins, rassurez-vous, il faut en faire énormément pour parvenir à se faire peur.

En bref pour le comportement routier de cette Tesla Model S 100D, c’est une accélération décoiffante qui colle tous ses passagers au fond de leurs sièges et une stabilité étonnante qui permet des passages en courbes à une vitesse bluffante. Le niveau des références allemandes du marché est très largement atteint.

Vie à bord / confort

Que l’on soit assis à l’avant ou à l’arrière, de telles mensurations offrent naturellement de l’espace pour les passagers. Les sièges avant, réglables de l’appuie-tête aux lombaires, procurent un réel confort. Quant à la banquette arrière, elle propose 3 vraies places, sans tunnel de transmission pour la personne assise à la place du milieu.

Mais on regrette que cette banquette arrière ne soit pas plus profonde car même pour les petits et moyens gabarits, l’arrière des cuisses reste assez haut par rapport au siège, ce qui fait perdre en maintien dans les virages, et en confort lors de trajets plus longs.

Cela dit, la première chose qui vous attire lorsque vous prenez place dans la voiture est ce gigantesque écran tactile de 17’’ à partir duquel vous gérerez toutes les fonctions du véhicule au point que les 2 seuls boutons « physiques » restants sont celui des feux de détresse et celui permettant d’ouvrir la boîte à gants.

 

 

Après avoir utilisé cette tablette géante, aussi fluide qu’ergonomique, toutes les autres vous paraîtront obsolètes.

Un autre élément qui frappe au fil des kilomètres, c’est ce sentiment d’être dans un cocon où rien ne peut vous arriver. En effet, le gabarit, le poids, l’isolation phonique poussée à l’extrême, les technologies d’aide à la conduite, le confort digne d’un salon et la facilité de prise en main de la voiture vous mettent très à l’aise, au point de se sentir véritablement en totale sécurité. Un vrai plus !

Finalement, le seul vrai point négatif à bord, mais qui n’est pas des moindres, est l’absence quasi-totale d’espaces de rangement. Oubliez les traditionnels vide-poches dans les portières; la boîte à gants est ridiculement petite pour le gabarit de la voiture, on n’y met à peine les gilets de sécurité et les papiers du véhicule. Il n’y qu’un espace de rangement dans la console centrale ainsi que des porte-gobelets au niveau de l’accoudoir central. Pour le reste, c’est dans l’un des 2 coffres ou à vos pieds… Dommage pour une berline familiale de cette trempe. Enfin, notons que la qualité des finitions est presque parfaite, seulement quelques petits éléments comme, par exemple, le touché des lampes de lecture peuvent être améliorées. La qualité perçue de ces dernières est en deçà de ce à quoi on peut s’attendre lorsqu’on constate la qualité d’assemblage de l’habitacle dans son ensemble.

Technologie à bord

Le modèle que nous avons eu l’occasion de tester n’était malheureusement pas équipé de l’Autopilot. Nous allons pouvoir tester celui-ci dans notre prochain test.

Sachant que nous avons un écran 17″ à bord. Celui-ci est équipé de nombreuses fonctionnalités telles qu’un GPS dont les cartes sont celles de Google. Malheureusement, à certains endroits l’indication donnée n’est pas très claire, principalement aux sorties d’autoroutes avec plusieurs voies. Tesla nous a confirmé qu’une version améliorée est en cours de préparation.

De plus, l’on dispose d’un accès 3G illimité dans tous les pays du monde. Ce qui nous donne un accès gratuit à Spotify et nous permet ainsi de profiter d’une qualité de musique optimale, mais également de disposer de toutes les radios directement par internet.

Lors du passage d’un pays à l’autre vous avez une déconnexion de la puce 3G  le temps de passer d’un réseau à l’autre. Mais dès que celui-ci est a nouveau connecté, le tout est à nouveau entièrement fonctionnel.

Le tableau de bord est également équipé d’un navigateur internet, vous permettant d’accéder à n’importe quel site.

Comme cité précédemment, toutes les fonctionnalités de la voiture se contrôlent depuis le tableau de bord:

  • Climatisation
  • Contrôle du mode de conduite
  • Réglage des suspensions
  • Allumage des lumières (si pas en mode automatique)

Autonomie

 

Une autonomie NEDC de 632 km annoncée, ce qui correspond à 500km en pratique avec une recharge pleine. Nous avons testé l’autonomie sur autoroute avec une moyenne de 120km/h et l’air conditionné en automatique. Nous avons parcouru 450km et nous avions 30km restants. De plus, en ville il est possible de recharger le véhicule comme une dynamo de vélo à l’aide de l’énergie cinétique dégagée lorsqu’on relâche la pédale d’accélération, le véhicule ralenti tout seul et recharge la batterie.
Une recharge pleine prendra 70 min,  mais les voitures sont équipées d’un algorithme qui calculera automatiquement l’itinéraire à suivre en passant par les Superchargeurs  qui se trouvent sur votre trajet, tout en indiquant le temps de recharge nécessaire afin d’arriver à la borne suivante. Les durées de recharge moyennes sont de 15-20 min. Ce qui vous évitera une pause de plus d’une heure et vous pourrez effectuer votre trajet sans trop longues pauses.

Conclusion

La Tesla Model S 100D, en plus de posséder des lignes qui la rendent désirable, est une excellente voiture, aussi technologique que rassurante, aussi fiable qu’agréable à conduire avec ses suspensions intelligentes et son accélération démoniaque. Bref, il y a encore des petites choses à peaufiner comme le GPS ou les espaces de rangement dans l’habitacle mais globalement, c’est une très belle réussite de la marque Californienne qui, selon nous, n’a pas fini de surprendre l’ensemble des acteurs du marché …

Article réalisé avec : Jordan Quicken

(3)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *